Derrière chaque photo d’Amy Leibrand il y a une histoire. Et ce qu’il l’intéresse ce sont les histoires et les symboles que ses clichés inspirent. La photographe américaine se spécialise dans les autoportraits.
À l’occasion de cet article elle a accepté de répondre à nos questions ci- dessous:

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Quand vous êtes-vous décidée à faire des photo montages ? Faites-vous aussi de la photographie plus « classique » ?

Honnêtement je ne sais pas. Je suppose que c’est une évolution. Mon travail a toujours eu une histoire, même à mes débuts lorsque je photographiais des objets inanimés. À partir du moment où j’ai découvert le montage, l’histoire est devenue de plus en plus complexe est mes images de plus en plus surréalistes.  Je pense que c’est une progression logique qui est née, en grande partie, d’un besoin d’expérimenter.

Je fais rarement de la photographie « classique ». Pour être honnête je suis une très mauvaise photographe. C’est la manipulation photographique que j’aime le plus.

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Pouvez-vous nous parler de l’équipement que vous utilisez pour vos shootings?

En règle générale j’utilise mon Iphone 5s pour les shooting et le montage. Mon téléphone est toujours sur moi, ce qui en fait mon outil le plus précieux.
Il y a énormément de polémique quant à la question de l’utilisation du smartphone en tant que moyen de produire de l’art. En ce qui me concerne c’est le procédé qui est important, le produit utilisé pour l’obtenir est secondaire. Est ce que mon travail a moins de valeur parce qu’il a été créé avec un smartphone? Je n’en sais rien. Ce que je sais c’est que faire du photo montage de plusieurs images sur un écran de 4 pouces n’est pas la chose la plus facile à faire.

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Etes-vous toujours votre propre sujet?

Je ne fais que des autoportraits, je préfère faire mes shootings seule. Le procédé est purificateur pour moi. Je n’ai utilisé un sujet qu’une fois et j’ai trouvé ça très gênant, surtout parce que je ne sais pas diriger. Et aussi parce que je ne suis jamais vraiment sure de ce que je suis entrain de faire. Je préfère faire le tri dans mes idées sans distractions ou jugement.

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Pouvez vous nous décrire la manière dont vous montez vos clichés?

Le montage est mon point fort. C’est la où mon récit commence, d’une manière générale le rendu final est composé de deux ou trois images originales. Un autoportrait, un cliché de paysage ou d’atmosphère et une photo qui sert de calque de texture. Je commence par ajuster l’autoportrait et le paysage séparément. Ensuite j’utilise une application appelée Juxtaposer ce qui me permet de faire un montage séparé de chaque calques et une fois le montage complet je fais les derniers ajustements.

Je créé mes propres calques de textures en photographiant des images en gros plans de copeaux de crayons, de fenêtres et de peinture écaillée par exemple. Ensuite je recouvre la texture sur une autre image en utilisant une autre application ce qui donne des résultats inattendus et parfois étranges. Parfois j’ajuste les tons et les couleurs en utilisant l’application VSCO Cam ou Mextures. Ces deux applications ont de très jolis filtres préréglés.

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Y’a t-il une histoire ou un message en particulier derrière vos photos?

Oui mais c’est une histoire très personnelle c’est pour ça que j’utilise des images plutôt que des mots pour la raconter. Ce qui m’intéresse c’est de savoir comment les gens interprètent le récit. Mon travail est comme un miroir, les gens attachent souvent une signification personnelle aux images. J’aime lorsque celui qui regarde mon image lui trouve une signification qui lui est propre.

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Avez-vous des artistes préférés qui vous ont inspirés pour ces projets?

Oh oui, beaucoup! Francesca Woodman et Kristamas Klousch ont eu une énorme influence sur mes premiers travaux. Guy Bourdin et Cindy Sherman sont des inspirations évidentes. Robert Rauschenberg est une influence moins évidente mais il est un de mes artistes préférés ainsi que Man Ray. Je suis aussi une grande fan de l’art d’installation à grande échelle, c’est une grande inspiration pour moi surtout à cause de son absurdité. J’ai énormément d’amis et des collègues qui me poussent chaque jour à aller au delà de ma zone de confort et qui m’encouragent lorsque je suis en difficulté.

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Amy Leibrand

Photo : Amy Leibrand

Retrouvez tout les travaux d’Amy Leibrand sur son site internet, sa page facebook, et son compte instagram !

Découvrez toutes les astuces du portrait! Voir les prochaines dates de cours!