Le français Florian Beaudenon, passionné par la  photographie depuis tout jeune, réalise le projet Instant Life qui nous fait entrer dans l’intimité et  le quotidien de personnes inconnues. En effet, en shootant depuis le plafond, Florian Beaudenon veut donner l’impression d’etre dans la pièce, au coeur de la scène.

Il capture les gestes simples et ordinaires de la vie de tous les jours, un quotidien qui le fascine et qu’il souhaite continuer de photographier en agrandissant sa collection de photos liée au projet Instant Life que l’ont vous fait découvrir plus bas ainsi que l’interview exclusive que Florian nous a accordé !

 

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Pourriez-vous nous parler un peu de vous? Comment avez vous débuté dans la photographie?

Je m’appelle Florian Beaudenon, j’ai 27 ans, plein de passion et d’activités diverses et variées mais parmi toutes, c’est la photographie qui me fait le plus vibrer. J’ai découvert ce plaisir un peu par hasard, durant mes études en multimédia, un de nos profs a décidé de nous donner un seul et unique cours de photo, il ne m’en a pas fallu plus pour avoir envie de continuer, et plus j’en faisais plus j’avais envie d’en refaire. C’est à force de pratique et de tests que j’ai réussi à m’améliorer.

 

Pourquoi avoir décidé de prendre en photo des moments intimes de la vie? Et pourquoi avoir choisi cet angle de prise de vue?

Parce que j’entendais des gens se plaindre tout le temps de leur vie qui, certes, ne ressemblait pas à un grand film d’action mais dont on ne pouvait pas non plus nier le confort. Mais je crois qu’avec les attentats du 13 novembre dernier, cette série n’a jamais été aussi parlante. Profitez de la vie, de chaque instant, de tout les petits plaisirs du quotidien. Il n’y a pas forcément besoin d’aventure pour aimer vivre.

Il me fallait pour réussir à faire passer ce message que le spectateur soit plongé au coeur de la photo, et quoi de mieux que ce point de vue pour cela. De plus, prendre la photo du dessus permettait d’éviter les visages des modèles et de dépersonnaliser encore plus la scène.

.
.
Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

De quelle manière avez vous pris ces clichés?

J’ai la chance d’être particulièrement grand, cela aide beaucoup ! Ensuite il suffit d’un grand angle, d’un trépied tenu à bout de bras, d’abdo et de muscle pour ne pas trop trembler et d’un déclencheur pour immortaliser l’instant.


Comment avez vous choisi vos modèles?
Mes premiers modèles, je les ai déniché en sondant mon entourage sur cette série que je préparais ou que j’avais déjà commencé. Amis, famille, connaissances, tous me disaient « Ah bah mon truc à moi ça serait ça » et si l’idée me parlait, si je n’avais pas déjà réalisé une photo similaire, alors nous prenions rendez vous. Quand la série à commencé à être publié, ce sont les gens qui sont venus spontanément vers moi pour en faire partie.  Je me suis ainsi retrouvé plongé au cœur de scènes de vie de parfaits inconnu(e)s, et j’ai vraiment pris conscience à ce moment là de l’intérêt de ne pas voir les visages des protagonistes.
.
.
Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Quel équipement utilisez vous pour faire vos photos?

Je bosse avec un Nikon D800, et je jongle entre 3 objectifs. Un 24-70f2.8 Tamron, un 50mm 1.4 et un 85mm 1.8. Et à coté de cela je possède une floppée d’argentique que j’utilise principalement pour mes photos en extérieur et de paysages.

Quels artistes vous inspirent?

Je n’ai pas de photographe précis à citer, je suis plus inspiré certaines photos que par des photographes. Ce qui ne m’empêche pas d’aimer le travail de Willy Rizzo, Helmut Newton pour citer des classiques. Ma vraie source d’inspiration est plutôt cinématographique, mais là encore, ce sont plus des films que des réalisateurs qui créaient des idées dans mon esprit.

.
.
Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Pour finir, voudriez vous ajouter quelque chose?

Oui, J’ai décidé très récemment de relancer la série Instant-Life pour une nouvelle vague de photo, j’ai donc besoin de volontaire (homme-femme-couple-famille-amis..), qui seront prêt à partager un moment de leur quotidien, de leur vie. Ceux-ci peuvent me contacter à cette adresse : [email protected]. La seule condition est que le shooting se fasse en Ile de France pour des raisons financières et logistiques. Toutes les propositions sont les bienvenues.
.
.
Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

Photo : Florian Beaudenon

 

En savoir plus sur Florian Beaudenon :

Plus d’images sur le site internet du photographe

Toute son actualité sur Facebook !

 

Apprenez la technique de la profondeur de champ dans nos cours photo ! >>> Les infos ici !