Nous avons déjà présenté le photographe Nicolas Raspiengeas alias Check My Dream. Ce photographe français, toujours en quête de voyages et de découvertes nous avait déjà donné quelques conseils et astuces pour photographier les aurores boréales. Aujourd’hui, il est de retour avec quelques conseils pour photographier une éclipse.

Après avoir photographié l’éclipse du 1er septembre 2016 depuis l’île de la Réunion, Nicolas Raspiengeas décide de se rendre direction les Etats-Unis afin de réaliser cette image qui lui tient à cœur depuis 3 ans : une éclipse avec une silhouette humaine dans la composition.
Une destination qui semble parfaite puisque le 21 août 2017 une éclipse doit traverser le pays de long en large.

Photo : Check My Dream / Convergence

© Check My Dream / Convergence 
éclipse du 1er septembre 2016 depuis l’île de la Réunion

Son rêve ? Arrivé à réaliser une image forte, symbolique, voire mystique qui retranscrive au mieux le sentiment que tout un chacun pourrait ressentir devant un tel phénomène. Après 2 tentatives infructueuses (Islande, Tanzanie) qui lui ont permis d’apprendre les fondamentaux, il décolle à la mi-juillet pour l’état de l’Oregon bien décidé à retenter sa chance. Durant plus d’un mois, il va séjourner dans un ranch afin de se préparer au mieux pour le jour J.

C’est possiblement de loin la photo la plus aboutie qui m’est était donnée de réaliser ; que ce soit en terme de temps, d’investissements, d’émotions et de joies procurées. – Nicolas Raspiengeas

.

éclipse du 21 août 2017 Photo : Check My Dream / I Meet The Creator

© Check My Dream / I Meet The Creator
éclipse du 21 août 2017


Découvrez comment il a réalisé cette photo lors de l’éclipse du 21 août 2017 :

« J’ai utilisé un Canon 6D avec un objectif 70-200 mm et un doubleur. Je pense que le choix du matériel importe peu pour photographier une éclipse, pour la simple est bonne raison que tout dépend de l’intention de votre photo !
.
Si vous souhaitez avoir un cadrage serré avec un sujet, alors de préférence utilisé un APS-C pour le coef de multiplication, si au contraire vous souhaitez intégrer l’éclipse dans un cadre plus large avec un paysage, un plein format est préférable. Dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas une fin en soi.
.
Partout ou presque vous lirez qu’il faut utiliser des filtres pour photographier une éclipse. Filtres qui vont protéger votre capteur de l’intensité des rayons solaires. Dans l’absolu, c’est vraie… Dans la pratique, je conseille de les enlever 5 min avant la convergence totale. De part leur opacité les filtres ne permettent pas de réaliser des images abouties peu de temps avant ou durant la convergence totale ; puisqu’ils bloquent une grande parte de la lumière et les ombres qui vont avec, comme sur cette image.

.
Côté réglages, pour cette photographie d’éclipse : F13 – 1/80 – Iso 250. Les réglages se font en fonction de l’intention.
L’ouverture afin d’avoir mon sujet en premier plan et l’éclipse net avec du détail, le temps d’exposition et les ISO ajustés en fonction de votre focale, en l’occurrence, j’ai utilisé un 400 mm.
Je déconseille fortement d’utiliser une focale fixe, déjà cela vous limite en terme de cadrage, ensuite, c’est bien plus encombrant et donc cela vous limite dans les mouvements si vous devez bouger. Pour finir, on cherche avant tout le détail et la profondeur de champ, or les focales fixes ont tendance à être lumineuse (F2.8 / F3.5 , etc.) »
.
76

Nicolas Raspiengeas alias Check My Dream

 

Retrouvez l’ensemble du travail de Nicolas Raspiengeas alias Check My Dream sur son site, mais aussi sur Facebook et Instagram !

Et rejoignez-nous pour acquérir toutes les bases techniques de la photographie à l’occasion d’un week-end photoDates et inscriptions pour tous nos cours ici !

Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com