Janine Mizera est une jeune et talentueuse photographe allemande. De nature romantique, elle signe des portraits remplis de charme et de douceur, allant piocher le petit truc en plus chez chacune des personnes qu’elle photographie.
Janine a accepté de nous parler de son travail et de son rapport à la photographie à l’occasion d’une interview exclusive pleine d’authenticité.
.

Qui es-tu Janine Mizera ? Quels sont tes projets actuels ?
Who are you Janine Mizera ? What are your current projects ?

Je suis directrice artistique et photographe, je vis actuellement à Berlin.
Je travaille en ce moment sur un projet qui porte sur les gens et leurs limites : la façon dont nous essayons de supprimer nos émotions et nos actions envers d’autres personnes, basée sur des règles culturelles ou sur les restrictions de notre éducation personnelle.

I am an art director and photographer currently living in Berlin.
At the moment I am working on a project about people and their boundaries. The way we try to suppress our emotions and actions concerning other people based on cultural rules or restrictions our education teached us.
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)
.
.
Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)

 

Comment as-tu commencé la photographie ?
When and how did you start photography ?
.
J’ai commencé la photographie vers mes 17 ans. Je faisais des auto-portraits où j’exprimais ma vie intérieure via des auto-projections qui créaient un sens plus profond de ma conscience de moi-même. Plus tard, je me suis intéressée à l’humain dans mes photos en apprenant à connaître mes modèles plus profondément. Je voulais essayer de comprendre et porter un intérêt sans juger.
.

I started photography when I was about 17 taking self portraits and expressing my inner life trough self projection creating a deeper sense of self awareness. Later on I started studying the human form and soul in pictures by getting to know my models in a deeper sense and trying to understand and care not being judgmental in pictures. A way to catch the essence of the person, not just an empty shell or projection.


.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)


Peux-tu nous décrire ton univers photographique ?
Can  you describe your photographic world ?
.
Mon univers photographique est caractérisé par le minimalisme, un goût pour la simplicité des formes et des expressions. Je préfère rester fidèle au naturel, sans faire de retouches importantes. Mettre en valeur la vraie nature d’une personne et ses émotions me parait tellement plus intéressant qu’une belle robe assortie à une belle coiffure.

Néanmoins, j’apporte énormément d’importance à l’aspect graphique et à l’harmonie des couleurs et des formes.
.

My photographic world is characterized by a love for minimalism and simplicity in shapes and expressions. I prefer to stay close to the natural shape without strong modifications. To celebrate the true nature of a person and the feelings transmitted in that very moment is so much more important to me than a perfectly set dress and hairstyle. Still it is of big importance to me also to see in graphical matters and arrange a person in a room combining colors and shapes.


.
Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)


Il y a beaucoup de mélancolie qui ressort de tes clichés, c’est un sentiment qui t’inspire ?
The general feeling from your work is melancholia ? Is that a feeling which inspire you ?
.
La mélancolie est un sentiment qui m’a toujours accompagnée dans ma vie. Je ne peux pas comprendre une personne qui prétend être toujours heureuse et confiante envers l’avenir. Parfois, nous devons nous rappeler que nous devons sombrer dans la tristesse et réellement sentir le poids de la vie sur nos épaules pour nous sentir vivants.
Même si bien sur, cela peut nous conduire à nous isoler du monde extérieur. Beaucoup de mes autoportraits sont bercés par la mélancolie car je me sers de la photographie comme un moyen d’affronter ma tristesse et la transformer en quelque chose de matériel.
.

Melancholia has always been a field of emotions accompanying me in my life. I cannot understand a person who claims to be always happy always looking into the future. Sometimes we need to remember to learn we need to sink into our sadness and really feel the heaviness on our shoulders to know we are alive. Though of course it can lead to an isolation from the outside world. Many of my self portraiture projects are inflicted with the feeling of melancholy because I am using photography as a way to encounter sadness and project it into picturesque language.
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)

.

Avec quel matériel travailles-tu ? Sur quel logiciel travailles-tu pour tes retouches ?
What equipment do you work on with? Which software do you edit your photos with ?
.
Je travaille principalement avec des appareils de petits formats comme le Yashica et Zenith depuis que j’apporte plus d’importance au sujet en lui même plutôt qu’à la portée et la précision. Autrement j’utilise aussi des polaroids et des appareils photo compacts avec lesquels j’aime experimenter. Je ne pense pas que le matériel avec lequel vous travaillez soit important, c’est la façon dont vous l’utilisez qui l’est. Mais je travaille également avec un Nikon D700 depuis plusieurs années pour mes photographies numériques.  Pour créer les couleurs douces qui caractérisent mon travail, je me sers de Lightroom et Photoshop.
.

Mainly I work with small format cameras like Yashica and Zenith lately since I feel closer to photography and the subject matter itself being forced to choose with thought and precision. Other than this there are a few polaroid cameras and simple point and shoot cameras I am experimenting with. Generally I think it is not important what kind of gear you have but how you use it. But I also work with a Nikon D700 since many years for my digital photography. To create the muted colors which prevail in my work I am using Lightroom and Photoshop.


.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Comment choisissez-vous vos modèles ? Sont-ils tous des amis ?
How do you choose your models ? Are they all friends of you ?

Beaucoup des modèles sont des amis d’amis photographes. Il m’arrive d’arrêter des gens dans la rues et de leur demander s’ils accepteraient que je les photographie, d’autres viennent me chercher. Je suis toujours à la recherche de quelque chose de plus que la simple beauté. Les gens fascinants et spéciaux dans leur simple façon d’être et aux personnalités fortes sont celles avec qui c’est le plus merveilleux de travailler.
.

Many of my models I find through research and mutual photographer friends. Some faces I see on the street and simply ask them if they’d like to take some portraits with me, some find me. I am always searching for something more than just beauty. People who are fascinating and special in their own way who are strong personalities are the most wonderful to work with.
.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Tu dis être fascinée par l’art et la façon dont les gens vivaient avant, cela se ressent dans tes clichés. Quelle période t’inspire et te parle le plus ?
You say you’re fascinated by art and by people who are living far back in time, we can feel it in your pictures . Which periods inspire and speak to you the most?

Je suis amoureuse de l’époque victorienne et le début du 19ème Siècle.
L’époque victorienne parce que c’est l’époque du romantisme, la vie traduite en nuances sombres, ces peintures aux expressions fortes affichant presque exagérément les rapports humains et la célébration de la mode. Le début du 19ème siècle car c’est le temps de l’expérimentation de nouvelles technologies. de jeunes scientifiques et photographes étudiaient l’homme dans sa forme humaine et physique avec les premières photos et videos. C’est l’époque du changement et de la création.
.

I am really in love with the victorian ages and the beginning of the 19th century. The victorian ages because it is the time of romanticism, of still lives in dark hues and paintings displaying strong expressions and almost exaggerated displays of human relationships, of gloriously celebrated fashion. The beginning of the 19th century is the time of experimenting with new technology and young scientists and photographers studying the human shape and physics in photography and video for the first time. It’s a time of change and creation.

.
Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest

Le mot « fantôme » apparaît fréquemment dans ton oeuvre, peux-tu nous parler un peu de cela ?
The word « ghost » frequently appears in your work, can you talk a little about that ?

Le fantôme représente pour moi la métaphore d’un sentiment que tout le monde a du ressentir au moins une fois dans sa vie. Elle traduit pour moi l’idée d’une personne que vous souhaitez oublier et sans qui vous devez continuer votre vie mais qui continue à vous hanter malgré tout vos efforts pour que ça change. C’est une interprétation très personnelle.
.

A ghost to me is more of a metaphor for a feeling everyone might feel at times. Maybe it is also a person you wanted to forget or get over to go on with your life but this person is haunting you no matter how hard you try to feel in a different way. This is a very personal interpretation though.
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)


Enfin, si tu pouvais partir n’importe où avec ton appareil, maintenant, quel endroit choisirais-tu ?
Finally, If you could take your camera anywhere in the world, right now, where would you go ?

Je partirai certainement en road trip en Inde ou au Népal. J’ai toujours rêvé de voir ces couleurs vibrantes et cette culture différente de mes propres yeux, de documenter une vie completement différente de notre environnement protégé. J’ai également très envie de partir avec un petit polaroid en Islande et découvrir la maison de brillants esprits tels que Björk ou Sigur Rós et d’être immergée dans la beauté rugueuse de la nature.
.

I would definitely go on a road trip through india and nepal right now since it has always been a dream to finally see the vibrant colors and different culture with my own eyes and document a life so different from our sheltered surroundings. Also I am keen on traveling with a polaroid camera to Iceland and observe the home of brilliant minds such as Björk and Sigur Rós to really experience the rough beauty of nature.
.

111Photo : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine MizeraPhoto : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera
.

Photo : Janine Mizera
Photo : Janine Mizera

.

Photo : Janine Mizera

Photo : Janine Mizera – (2015)
.

Photo : Janine Mizera
La photographe Janine Mizera – Photo : Janine Mizera – (2015)

.

Plus de photos de l’artiste ici : 

Son Site

Behance

Facebook

Tumblr

Instagram

 

Découvrez toutes les astuces de la photo portrait ici !