Eric Paré est un photographe spécialisé dans le lightpainting. Cette technique consistant à jouer de la longue exposition pour obtenir des filés de lumière permet de superbes créations quand elle est maitrisée.

C’est le cas de cet artiste, qui utilise cette technique dans différents lieux qui se retrouvent sublimés par le lightpainting mais également par les artistes de cirque choisis par le photographe.

Eric Paré nous en dit un peu plus sur son procédé à l’occasion d’une interview exclusive. Retrouvez à la fin de l’article une vidéo illustrant les coulisses des shootings du photographe.

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

La première chose qui attire l’œil lorsque l’on regarde vos photos de lightpainting prises dans la nature c’est la forme particulière des faisceaux lumineux. Qu’avez-vous utilisé comme source de lumière ?

J’ai utilisé un simple tube qui sert à recouvrir les lumières néons. Ça coute environ 3 euros. J’y insère une lampe torche et je dessine la lumière derrière mon sujet.

Dans cette vidéo vous montrez qu’une personne externe éclaire vos sujets pendant que ceux-ci tiennent la pose, est-ce de cette façon que vous vous y prenez pour les photos prises en extérieur ? De manière générale, comment se déroule un shooting ?

Oui c’est la même technique. C’est toujours moi qui éclaire mon sujet, à la main, et généralement en une seule seconde. Ça me permet de garder une certaine netteté. Plus haut que 3 secondes, ça commence à être flou dû au mouvement du sujet. Pour le projet LightSpin, j’ai éclairé en traçant un cercle par dessus le sujet en utilisant une très petite source de lumière. Tandis qu’à l’extérieur, j’utilise plutôt une grande source de lumière (tube de 1.2m), et je rétro-éclaire.

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Pourquoi avoir fait le choix de travailler avec des artistes de cirques ?

L’idée de base est de travailler avec des modèles qui sont habitués de tenir l’équilibre et qui maitrisent bien leur corps. Ce n’est pas aussi évident que ce que ça à l’air de tenir une pose pendant une seconde. Ça demande une stabilité parfaite pour obtenir une bonne netteté.

Les paysages que l’on peut voir sur vos photos sont superbes, où est-ce que ces photos ont été prises ?

Nous avons commencé à travailler avec ce genre de tubes il y a 6 mois. Ces photos ont été crées à San Francisco, Mont-Tremblant, Montréal, Los Angeles et Dubai (dans cet ordre… hehe)

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Quel était votre matériel pour cette série ?

Réflexe full frame et objectifs à 18mm et 35mm, sur trépied évidement 🙂

Une dernière chose à ajouter pour conclure ?

Nous avons lancé il y a 2 jours un petit preview d’une vidéo « Behind the scenes » (Note : voir à la fin de l’article) qui sera complétée pour Avril prochain.

Déjà avec ce petit extrait, on voit bien la technique. C’est généralement comme ça que ça se passe: je place ma caméra sur un trépied, je fais le focus et place tout en manuel. Ensuite je vais derrière Kim et je trace la lumière. J’ai toujours la lumière dans ma main droite, et le déclencheur radio dans ma main gauche.

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

>>> VOIR AUSSI : « Lights » les tornades de lumière de Martin Kimbell 

Photo : Eric Paré

Photo : Eric Paré

Eric Paré, photographe

Photo : Eric Paré

Crédit modèles

Eric Paré, photographe

Eric Paré, photographe

 

Suivez les actualités d’Eric Paré :

Sur son site,

Son compte instagram,

Son compte Facebook

Si le lightpainting vous tente, rejoignez-nous pour un cours Photo de Nuit !

.
Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com