Steve Garrington est un photographe basé au Pays de Galles. Durant plusieurs années, celui-ci a photographié le port Porthcawl au Pays de Galles. Si ce dernier est si particulier, c’est parce qu’il subit régulièrement les foudres de vagues déchainées qui viennent s’écraser contre le phare.

Ce phare construit en 1860 reste inchangé face aux différents caprices maritimes s’abattant sur lui. Impressionnantes, ces vagues ont été capturée par le photographe Steve Garrington pour un résultat presque pictural. Nous avons pu nous entretenir avec le photographe le temps d’une interview exclusive afin d’en savoir plus sur ce projet.

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

Comment ce projet a-t-il débuté ?

J’ai vu des photos par d’autres photographes et j’ai décidé d’aller jeter un oeil par moi même lorsqu’il y aurait une prochaine tempête. C’était en 2008 et j’ai réussi à voir deux tempêtes de plus, une en 2014 et une plus récente cette année. Je ne vois pas ça particulièrement comme un projet mais plutôt comme des événements occasionnels qui valent la peine d’être photographiés.

Quelle est l’histoire derrière ces tempêtes, sont-elles aussi violentes qu’elles en ont l’air ?

Le phare se situe au bout d’une jetée en pierre, sur le Canal de Bristol, ce qui signifie qu’elle est en pleine ligne de mire pour toute tempête s’annonçant de l’ouest. Il s’avère que c’est la direction qui prévaut dans ce coin. La forme du mur est telle que toute vague s’échouant contre lui effectuera un mouvement ascendant, d’où les hauteurs extrêmes que l’on voit dans mes photos.
Le Canal de Bristol abrite également les secondes marées les plus fortes au monde, ce qui s’ajoute aux effets. Le genre de vagues que l’on voit dans mes photos sont assez fréquentes lors de tempêtes à marée haute. Beaucoup de monde se déplace pour voir ça.

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

Il t’as fallu plusieurs années pour photographier cette série, qu’est-ce qui a fait que tu as pu te trouver au bon endroit au bon moment à chaque fois ?

Je vis à 40km de Porthcawl, alors si je ne travaille pas, que la météo annonce des vents forts dans la bonne direction, et que c’est une marée haute, je conduis là bas et me gare assez proche de la jetée.

Il y a une ambiance assez irréelle à tes photos, elles semblent sorties tout droit d’une peinture. Comment est-ce que tu t’y prend pour obtenir un tel résultat ? 

J’utilise Photoshop pour éditer mes photos. Pour les photos de tempêtes, je commence d’abord par les recadrer, ensuite j’utilise la tonalité automatique dans le menu Image. En général, ça me donne quelque chose de déjà assez satisfaisant mais un peu trop « lourd » alors j’utilise l’outil « forme d’historique » pour retoucher localement les endroits où cela est nécessaire. Ensuite, je mets ma petite touche finale en utilisant les outils « Densité » et « Densité + ».

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

Pour cette série, quel était ton matériel ?

J’ai utilisé des appareils et objectifs Canon. En 2008, mes photos étaient prises avec un 5D et en 2014 et 2015 j’ai utilisé un 5D Mark III. J’utilisais un objectif 24-105mm qui était compatible sur les deux appareils. J’avais également avec moi un sac plastique à mettre autour de mon appareil pour le protéger des embruns.

Quels sont tes prochains projets maintenant ?

En tant que photographe amateur, je n’ai pas vraiment de projet à proprement parler. Je saute juste dans ma voiture dès que je finis mon travail et vois ce qui se présente à moi. Cela dit, j’ai tout de même l’intention de parcourir tout le nord de l’Espagne à vélo avec mon appareil l’an prochain. j’espère avoir quelques opportunités là bas. J’ai également photographié quelques arbres depuis quelques années, sous différentes conditions, donc je dirais peut être que, oui, ça pourrait se définir comme un projet en cours. Vous pouvez voir les photos sur mon compte Flickr.

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

 

Photo : Steve Garrington

Photo : Steve Garrington

Suivez les actualités de Steve Garrington sur son compte Flickr

Vous aussi, figez le mouvement en maitrisant la Vitesse d’obturation !

Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com