Nobuyuki Kobayashi est un photographe japonais qui utilise le tirage Platine Palladium. Ce procédé traditionnel respecte une procédure exigeante mais possède plusieurs avantages dont une gamme étendue de tonalités et une grande espérance de vie. Les particules de platine s’imprègnent dans le papier et permettent à l’image de se conserver aussi longtemps que lui.

Nobuyuki Kobayashi is a Japanese photographer who uses Platinum Palladium print technique. This traditional process follows a difficult process but has several advantages including a wide range of tones and high life expectancy. The platinum particles are impregnated in the paper and allow the image to keep as much as it.

Kobayashi-for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Cela tombe bien car le photographe japonais utilise le papier Washi, papier japonais reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, qui perdure dans le temps jusqu’à 1000 ans. Rien de mieux en somme, pour saisir les visages de Dieu incarnés par la nature, thème de sa série Portraits of Nature : Myriads of Gods.

This is great because the photographer uses the Japanese Washi paper, Japanese paper recognized the intangible cultural heritage of UNESCO, which endures through time to 1000 years. Nothing better in short, to capture the faces of God in nature, the theme of his series Portraits of Nature: Myriads of Gods.

Darkroom - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Voici un travail dont le fond vaut largement la forme et pour lequel le photographe s’implique corps et âme. Il est réjouissant de savoir que l’art demeure encore et par endroit, porté par ce type de projet. Le genre de projet qui n’a pas encore délaissé le sens, de ce qui est.

Here is a work whose substance is well worth the form and for which the photographer involves his body and his soul. It is gratifying to know that the art is still carried by this type of project. The kind of project that has not yet abandoned, the sense of what it is.

Shooting-for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Kobayashi nous livre quelques unes de ses réflexions sur sa série et nous parle du tirage Platine dans notre interview exclusive, que vous trouverez ci-dessous.

Kobayashi gives us some of his thoughts about his series and talks about the Platine Palladium print in our exclusive interview, that you will find below.

senkai - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Peux-tu nous dire comment as-tu commencé la photo ? Et nous parler un peu de toi ?
Can you tell us how you started photography and tell us about you please?

Je suis né dans la préfecture de Saitama en 1970. J’étais un enfant qui voulait voyager, partir loin. Je souhaitais voir des endroits que je n’avais jamais vu et découvrir la façon dont les gens vivent. Au lycée, j’ai compris qu’il fallait que j’allie les voyages avec mon avenir professionnel. Je voulais une vie remplie de séjours. Mais je détestais vraiment les appareils photos. Je ne supportais pas me voir en photo et je ne supportais pas prendre des photos. Peut-être est-ce lié à un souvenir, lorsque ma mère feuilletait nos albums photos en soupirant et en n’arrêtant pas de dire « c’était bien à l’époque… ». Cela me faisait penser que les photos négligeaient le présent et nous rendaient obsédés par le passé. Quel enfant cynique !

Born in Saitama Prefecture on 1970. I was a boy who looks up to go to far away. I just wanted to ‘go far away’. Later, that feeling has changed into more definite purposes such as wanting ‘to see places that I have never seen’ or hoping ‘to feel the ways by which people live there’. When it was time to go to high school, I wanted to make a living by taking journeys. But, I really hated cameras. I could not stand to have pictures taken of me, and of course taking pictures themselves. It might have something to do with one incident, when my mother sighed while looking at the album of pictures and repeatedly said reminiscently that “it was good then…” In the heart of a small boy, it seemed that pictures were inscribed as something that neglects the ‘present’ and causes obsession of the ‘past’. What a cynical child…

kourin - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Tout a changé au lycée pour la photo. Un jour, plusieurs amis viennent me voir pour que je leur raconte un voyage que j’ai fait. L’un d’eux me dit : « S’il te plaît, prends des photos la prochaine fois, on aimerait vraiment voir ce que tu as vu ». Mais je n’aime pas prendre des photos…lui dis-je, « Non je n’aime pas ça… ». Il me répond : « Quel dommage ! Tu as un coeur de pierre ! ». J’ai été beaucoup touché. Vraiment beaucoup. Du coup, j’ai changé d’avis et j’ai essayé de prendre des photos pour eux. C’est pourquoi, maintenant, je suis un photographe qui photographie pour les personnes qui veulent voir mes photos et pour ceux qui veulent voir le monde. C’est mon histoire 🙂

 But, when I was a high school student, I got a turning point. One day, I went to the school, then many friend of mine came to me to hear the story about the trip. Then… a friend said like this, « Please take a picture for us next time, because we really want to see the situation you saw « But I don’t like to take picture… » so I said, « No, I don’t like to do that… » After that, he said « What a shame! You have a heart of stone! » I was shocked very much. Yes, very much… So, I changed my mind, then try to take the picture for them. That’s why, now, I am a photographer to bring some images to the person who wait it and want to see it of the world.This is my story (laugh).

mugen - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Ta série « Portrait of Nature: Myriads of Gods » a été tirée en platine palladium, peux-tu nous expliquer de quoi il s’agit ?
Your series “Portrait of Nature: Myriads of Gods » is a serie printed with platinum palladium, can you explain your own process with platinum ?

Le tirage platine palladium est une méthode traditionnelle qui date de plus de 140 ans. La beauté du résultat est unique.

J’applique avec un pinceau une solution photosensible qui est un mélange d’oxalate ferrique, de platine et de chlorure de potassium.  Après avoir séché le cliché pour faire un papier photographique, je l’expose à la lumière ultraviolette telle que la lumière naturelle ou une lumière chimique.  La sensibilité est très basse et l’élargissement est pratiquement impossible (le tirage platine nécessite une forte lumière UV et des négatifs de la taille de l’image souhaitée ndlr).

Platinum Palladium print is a traditional printing method which was implemented 140 years ago and its novel beauty was unique.

Platinum print applies a photosensitive solution that is a mixture of ferric oxalate, platinum, chloride, potassium palladium chloride with a brush, later dried to make a photographic paper, and then contact print with ultraviolet light source such as sunlight and chemical lights. The sensitivity is very low, thus enlargement is practically impossible. (Platinum print requires strong UV light and negative on the size of the desired image ed.).

kannabi - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Une des fascinations de ce procédé d’impression est la possibilité d’utiliser la texture originale du support de l’impression. Pour cela, j’utilise le papier Washi qui est riche et plein de textures. Le nom de ce papier est «papier Hosokawa» et son procédé de fabrication a été désigné comme étant d’importance culturel national en 1978. Cette technique est restée la même depuis 1642. En 2014, le papier Hosokawa a reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

One of the fascinations of this printing method is the ability to utilize the original texture of the support of the print. Because of that, I have used Washi paper that is rich and full of textures. The name of this Washi is called ‘Hosokawa paper’ and its manufacturing method has been designated as national important intangible cultural asset in 1978. This technique has remained the same since 1642. In 2014, Hosokawa Paper was listed on the UNESCO world cultural heritage.

tatae - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Depuis quand utilises-tu l’impression platine palladium ? Comment as-tu connu ce procédé ? Est-il connu dans le monde de la photo ?
Since when do you use platinium palladium printing ? How did you hear about this process ? Is it well known in the world of photography ?

J’ai connu la technique du Platine Palladium lorsque j’avais 24 ans. J’ai vu de très beaux clichés tirés en Platine Palladium dans une galerie à Tokyo. La personne qui a fait les tirages est Koichiro Kurita. Il devenu mon mentor, mon maître. L’année suivante, j’ai appris à développer les films argentiques pendant deux ans. Ensuite, je me suis intéressé à d’autres méthodes de développement alternatives. Puis, j’ai appris l’impression Platine à 28 ans.

I knew the techniques of Platinum Palladium Print when I was 24 years old. I saw some piece of great print by Platinum Palladium Print at a gallery in Tokyo. The person who is Koichiro Kurita made the prints. He became my print master after that. Next year, I learned negative film development process first for 2 years. Then, I moved to next stage to develop another alternative printing skills. Finally I tried to get the skills of the Platinum Printing when I was 28 years old. 

seikan - grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Peut-être que cette méthode n’est pas connu en soi mais elle l’est dans le monde de la photo. Cependant, le processus est difficile. Cela explique à mon avis le faible nombre de personnes utilisant l’impression Platine.

Maybe, it is not so famous process for general people. But in the world of photography, it is of course widely known. However, the process is so difficult to do. That’s why, people are doing this not so many, I think.

zen - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Quels sont les avantages du platine par rapport à l’argentique ou au digitale ? As-tu essayé de faire des impressions avec l’or ?
What are the benefits compared to film or digital ? Have you tried to make prints with gold ?

Le tirage platinium palladium est la combinaison de l’impression platine qui permet aux clichés de se conserver (de ne pas être affecté par les changements environnementaux) et de la qualité du papier Hosokawa qui vit plus de mille ans. Cela résout tous les problèmes que rencontre la photographie aujourd’hui. Notamment le problème que pose les réplications (le papier Washi est artisanal, une exact copie ne peut être produite).

Platinium palladium print is the combination of platinum print that does not get affected by changes in environment while keeping its preserving quality and Hosokawa paper that lives one thousand years. The support of the print is handmade washi papers, and because it is manual production by using brushes, the exact same print cannot be produced.

tenken - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

La différence est la texture chaleureuse du papier Washi allié à l’expression profonde et riche de la graduation tenue par le platine. Ce procédé vaut la peine de faire un effort.
Je n’utilises pas d’or pour l’impression. Mais je l’utilise pour empêcher la dégradation de mes négatifs.

The difference is the warm texture that Washi has, and the deep and rich gradation expression held by platinum. It is worthwhile making an extra effort.
I don’t use Gold for print. But I use it to protect from aging degradation of negative film.

mukyuu - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Comment as-tu choisis les lieux de cette série ? Comment reconnais-tu les visages de Dieu ?
How did you choose the places you photograph ? How do you recognize the faces of God ?

C’est juste une sensation, un sentiment. Je ne me préoccupe que de la direction et non pas de la destination lors de mes voyages photos. Je n’aime pas avoir de destination. Je ne vais pas dans les espaces connus dans lesquelles on prend habituellement des photos. Oui, la sensation uniquement. Je reconnais ces visages grâce à ma sensibilité.
It is just a feeling. I decide only the direction when I go to the trip to shooting. Because, I don’t like to have destination for that. I don’t go to the famous place for a person who is taking a photograph. Yes, a feeling only. And, I recognize their faces by my sensibility.

ginga - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Quel est ton meilleur souvenir en tant que photographe ?
What is your best memory as a photographer ?

Les moments où je suis capable de ne faire qu’un avec la nature. Lorsque j’arrive à éprouver ce sentiment un certain moment, lorsqu’il y a ce quelque chose qui me porte et que je me sens pleinement conscient, je ressens le plus grand des bonheurs.
The time when I was able to be united with nature. When I keep feeling it and keep going into the place, and there was a thing calling me there and when I was able to photograph it on consciousness, I feel the greatest happiness.

syouucyuu - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Que recommandes-tu à des jeunes (ou moins jeune) photographes qui souhaitent utiliser la technique du Platine Palladium ?
What would you recommand to young (or less young) photographers wishing to use Platinum Palladium printing ?

Pour ceux qui souhaitent se lancer, je leur recommande vivement de le faire. Par exemple, pour la personne qui commence à être lassé par le numérique ou celle qui souhaite aiguiser et affirmer sa personnalité. Pour ceux qui veulent réellement utiliser le Platine, je peux leur dire ça. Essayer le mais c’est un processus long et exigeant. Cependant, le futur appartient à ceux qui n’abandonnent jamais. Et s’il vous plaît, utilisez d’abord des kits pour débutant. Et au début, pratiquez avec un expert comme je l’ai fait lorsque j’étais jeune.

If there are some kind of like these people, I highly recommend it to them. For example, the person who has got tired of digital process photography, and the person who wants to cherish more his own personality. Then for the person who wishes to use the Platinum process, I can say this to them. Please try it but the way to get the process is so hard. However, the bright future is waiting for you by all means if you never give up. And then, please use « beginner’s kit » first, I think. Then, please practice it under an expert’s watch, for example like my situation when I was young.

kamui - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

gyouka - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

kizashi - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
kyouzon - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

mizoregawa - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

yuuzen - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

syunshi - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

shin - for grainedephotographe.com

Photo : Nobuyuki Kobayashi

Retrouvez tous les projets de Nobuyuki Kobayashi sur son site perso ou sur son Facebook !

Et rejoignez-nous pour un cours Composition ou un cours Profondeur de champ !

Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com