Photo : Thomas Pesquet

Notre photographe du jour n’est pas un photographe lambda. Son nom est déjà connu de la majorité d’entre vous. Thomas Pesquet, le célèbre astronaute français !

Auparavant ingénieur en aérospatiale et également pilote de ligne pour Air France, Thomas Pesquet est un astronaute de l’Agence spatiale européenne. Il a décollé le 17 novembre 2016 à bord de Soyouz  MS-03 en tant qu’ingénieur de vol pour une mission de six mois à la station spatiale internationale.

À 400 km d’altitude, Thomas n’en finit plus d’être ébloui par la vue et n’hésite pas à partager cet incroyable paysage sur les réseaux sociaux ! De là-haut, l’astronaute photographie les villes ; comme Bordeaux, Nice, Lyon, ou encore notre belle capitale Paris ; des champs ou des déserts méconnaissables de ce point de vue ; un étang qui depuis l’espace ressemble à un canard ; »l’oeil de l’Afrique » en Mauritanie qui avec ses 50 km de diamètre n’est visible que depuis l’espace ou encore une aurore boréale à la surface de la Terre !

Chaque jour, le Français partage une photo ou une vidéo depuis Soyouz, démystifiant ainsi la conquête spatiale et rendant la science accessible à tous.

« Le segment russe de la Station regorge d’appareils photo ! Il offre également de super hublots au nadir (= à visée verticale). À droite vous pouvez voir notre logiciel de navigation sur l’écran d’un ordinateur. » Credits : ESA/NASA

« Le segment russe de la Station regorge d’appareils photo ! Il offre également de super hublots au nadir (= à visée verticale). À droite vous pouvez voir notre logiciel de navigation sur l’écran d’un ordinateur. » Credits : ESA/NASA

 

"Nos appareils photo sont des Nikon D4S et on peut choisir différents objectifs, entre le 8 mm (pour photographier l’intérieur de petits modules) au 800 mm et son téléconvertisseur 1.4. C’est le plus puissant et mon arme de prédilection ces derniers temps." Credits: ESA/NASA

« Nos appareils photo sont des Nikon D4S et on peut choisir différents objectifs, entre le 8 mm (pour photographier l’intérieur de petits modules) au 800 mm et son téléconvertisseur 1.4. C’est le plus puissant et mon arme de prédilection ces derniers temps. » Credits: ESA/NASA

Découvrez la planète Terre vue de l’espace par Thomas Pesquet !

An amazing picture of Paris, the aptly-named city of lights! I think it is the best yet – it was taken by Oleg Novitsky my Russian colleage and Soyuz commander, he is a man of many talents, and also the best of us at night-time photography. Our Russian colleagues have a 400 mm lens with a focus memory setting: set your focus during the day, store it in memory and use it during a night pass, when light is too low for autofocus, and manual focus is very challenging. It’s the perfect weapon for night shots! /// Paris la ville lumière ! Je crois que c’est le clichéle plus réussi que j’ai posté jusqu’à présent. C’est à Oleg, le virtuose des photos de nuit, que revient tout le mérite. Nos collègues russes se servent d’un objectif 400 mm avec mémoire de mise au point : il suffit de régler la mise au point le jour, elle est mémorisée dans l’appareil puis réutilisée la nuit, quand les conditions de luminosité rendent l’autofocus inutilisable et la mise au point difficile. L’arme ultime ! De mon côté, je fais de mon mieux avec la mise au point manuelle, à l’ancienne ! #Paris #night @paris_maville @iss #space #Expedition50

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro) le

Warsaw, Poland. Now I almost recognise cities even at night: six months on @iss = quite a masterclass in geography! / Varsovie, Pologne. J’en suis presque à reconnaître les villes de nuit maintenant: [email protected], ça vous forge une culture géographique 🇵🇱 #ESA #astronaut #view #city #warsaw #poland #europe #earth #earthpics #earthphotography #earthfromabove #earthfromspace #space #instaspace #ISS #expedition50 #mission #proxima

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro) le

After 2 months in space, I saw my first aurora! Magical green lights in the distance. Always something to look forward to on the @iss / 2 mois après mon arrivée sur [email protected], j’ai enfin vu ma 1ère aurore boréale!! Des flammes vertes qui semblent danser à la surface de la Terre… #ESA #astronaut #view #spacenight #aurora #spacephotography #space #instaspace #ISS #expedition50 #mission #proxima

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro) le

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest

The eye of Africa in the Sahara desert, Mauritania. It has a diameter of almost 50 km and has been a landmark for astronauts for a long time. It was originally thought to be a meteorite impact crater but now scientists think it was caused by erosion. « L’œil de l’Afrique » (ou structure de Richat), en Mauritanie, dans le désert du Sahara. Avec ses presque 50 kilomètres de diamètre, il n’est visible dans son entièreté que par les astronautes depuis l’espace… ! Il nous sert donc de repère dans l’immensité du désert. On a d’abord pensé qu’il s’agissait d’un impact de météorite, mais les scientifiques penchent désormais pour une longue érosion. #sahara #space #Africa #Mauritania #Proxima #Expedition50

Une publication partagée par Thomas Pesquet (@thom_astro) le

 

.

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet

Suivez Thomas Pesquet depuis l’espace sur Facebook, Twitter, Instagram, Flickr et également sur son blog

Et n’attendez pas d’aller dans l’espace pour commencer la photo et rejoignez nous pour un cours Découvrir son reflex !

.

Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com