Inspiré par le film d’Antonioni « Zabriskie Point », le photographe Carl Warner imagine des paysages de chair.

Carl Warner, photographe

Carl Warner, photographe

Sa série « Bodyscape » (Un jeu de mot composé des mots « corps » et « paysage ») comprend des corps formant « la vallée des gorges coupées », « le désert des dos » ou encore « l’horizon sans tête ».

Ne souhaitant pas donner une portée sexuelle à ses photos, Carl Warner explique qu’en réalité chaque photo est composée du corps d’une seule et même personne, prise sous différents angles. Il ajoute également que le choix d’un seul corps par photo est justifié par l’uniformité de la couleur de peau, rendant ces « paysages » plus profonds et continus.

En somme, le photographe veut mettre l’accent sur la texture et l’espace occupé par ses corps de telle sorte à ce que l’on oublie que ces paysages ne le sont pas réellement.

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

>>> VOIR AUSSI : Photographies culinaires extraordinaires par le photographe Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

>>> VOIR AUSSI : Le photographe Ren Hang expose ses nus à Paris NSFW

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Photo : Carl Warner

Découvrez les autres projets tout aussi fascinant de Carl Warner sur son site