Olive Santaoloria est un photographe français qui a réussi à obtenir, en combinant les mouvements de l’eau et des modèles, des portraits sous-marins très particuliers. En effet les modèles sur ces portraits semblent figés, comme si ils étaient emprisonnés dans la glace.

Une série étrange et sublime dont Olive Santaoloria nous parle dans une interview exclusive :

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Pouvez-vous nous parler un peu plus de vous et de votre parcours de photographe ?

Je suis autodidacte, je vis et travaille à Paris. J’ai commencé à pratiquer et à apprendre la photo lorsque j’ai eu mon premier reflex vers mes 18 ans, il y a une vingtaine d’année. Depuis 2008, j’aborde cette passion d’une manière plus professionnelle et je commence aujourd’hui à vivre de mon travail.
Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Parlez-nous plus en détails de cette série de portraits ? Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de faire une telle série ?
 
J’ai toujours recherché un rendu « photo-graphique » proche de peintures ou de dessins -initialement dans une autre série « Rouge » en utilisant des poses longues et des floutés- et au hasard des clichés pris en utilisant l’eau, j’ai trouvé cette technique, je l’ai affinée afin d’obtenir naturellement ces déformations sur les modèles. J’aime le côté « trompe-oeil » et la pureté des contrastes entre le blanc, le vide et les personnages. L’abstraction de certaines photos stimule l’imaginaire et symbolise les reflets de nos turpitudes. De plus, le tirage grand format utilisé pour ce travail amplifie cette singularité graphique.
 
Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Comment avez-vous réussi à obtenir cet effet de portraits « gelés » ?
 
C’est la symbiose entre les mouvements du modèle, les mouvements de l’eau et la lumière qui permet d’obtenir cet effet, avec au final un traitement numérique assez léger. Chaque photo/tableau est totalement aléatoire et impossible à reproduire. Cette unicité me plait, à l’heure où les appareils numériques permettent de shooter sans compter, on retrouve l’essence de la photo argentique qui est de figer une image unique à un instant T.
Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Quel équipement avez-vous utilisé pour cette série ?
« Ce n’est pas l’outil qui fait l’artisan » est une expression qui représente assez bien ce que je pense du matériel, le tout est de savoir maîtriser ce avec quoi on travaille afin d’obtenir le rendu que l’on souhaite. J’ai utilisé un reflex d’entrée de gamme à mes débuts, et aujourd’hui je travaille avec un hybride, format d’appareil qui allie à la fois qualité et maniabilité dont j’ai besoin.
Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

banniere-Noel-2015_730x95

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

Photo : Olive Santaoloria

 

Retrouvez toute l’actualité et toutes les photos d’Olive Santaoloria sur son site internet et sur sa page Facebook !
Découvrez toutes les astuces du portrait ! Voir les prochaines dates de cours !
.
banniere-Noel-2015_730x95
.
.