Aurélien Voldoire est un photographe français. Il a sillonné les Etats-Unis à la rencontre des paysages urbains, à la taille surdimensionnée. Une Amérique à contre courant, non conventionnelle, sans ses grattes ciels et ses masses humaines inondant les mégalopoles. Il aborde le thème du vide, de l’espace-temps fugace, l’état de transition dans une atmosphère contemplative et intemporelle.

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

Votre série « Downtown » donne un nouveau regard sur la ville américaine, totalement dénudée des stéréotypes qu’on pourrait lui attribuer (grattes-ciels, foules etc). Que représente pour vous la vie américaine (ou plutôt les vies américaines au regard de la diversité des populations) à travers ce que vous avez vu au fil de vos voyages ?

La découverte de la vie et des villes américaines prend du temps. Notre œil se laisse vite embarquer par des clichés que l’on a pu voir, lire, entendre sur ce continent : plusieurs voyages ont été nécessaires pour le voir différemment. Je souhaite présenter, à travers mes photographies, la vie moderne américaine, souvent brutale. Sentir parfois cette impression d’immobilité, de vide, d’absence, de solitude. Il y a ceux qui ont réussi et ceux qui ont échoué. Un véritable questionnement sur le rapport de l’homme à l’univers construit. Les hommes marchent, parfois se touchent, sans se parler. L’individu reste isolé. Il travaille le jour et dort la nuit… jusqu’à quand ! Il fait bon rentrer chez soi.

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

Pouvez-vous nous dire quel type de matériel photo vous avez utilisé pendant vos voyages ?

A l’heure où les gammes d’appareils photos et d’objectifs sont de plus en plus nombreuses, la photographie de rue n’exige pas un matériel de pointe. Je possède un objectif de base 18-135mm monté sur un CANON EOS 7D. Cependant, sur une partie de ma série Downtown, j’avais loué au moment de mes voyages un Canon EF-S 10 – 22 mm USM.

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

Êtes-vous attiré par d’autres pays / modes de vie à photographier ?

Oui bien sûr. L’année dernière, j’ai pu travailler sur une nouvelle série qui présente un regard croisé de deux pays séparés de 15 000 km : Cuba et l’Ile Maurice. Faire appel à sa mémoire, en rapprochant ce que j’ai pu voir sur la première île, de ce que j’ai pu voir sur la deuxième. Un travail sur l’ombre et la lumière, la couleur. Beaucoup de contrastes par rapport aux Etats-Unis. Un fil rouge reste présent : celui de chercher le vide, la perte de repère. La chaleur, le ciel vide, et, tout à coup, tel un éclair, ce geste, ou ce passant furtif, que je me plais à enregistrer. Ce travail est à découvrir sur mon site web.

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

Enfin, avez-vous des artistes qui vous ont inspiré dans votre travail et envie de parcourir les Etats-Unis ?

La découverte des Etats-Unis et mon travail qui en découle se sont faits petit à petit. Je ne voulais pas être influencé par telle ou telle vision d’un photographe. Bien sûr, lorsque l’on photographie ces paysages, on ne peut s’empêcher de penser à Marc Riboud, Vivian Maier et même Hopper. Je suis assez fasciné par le travail de Saul Leiter et Lucien Hervé.

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

 

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

 

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest

 

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

 

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

 

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

 

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

 

Photo : Aurélien Voldoire

Photo : Aurélien Voldoire

Rendez-vous sur le site d’Aurélien Voldoire pour découvrir l’ensemble de son travail.

Et rejoignez nous pour un cours Composition ! Dates et inscriptions pour tous nous cours ici !

Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com