William Dupuy photographe bourré de talent de l’équipe grainedephotographe.com  est le grand vainqueur de la médaille d’or catégorie Reportage du Festival Sportfolio. Ce festival qui se déroule à Narbonne célèbre l’image de sport.

Le jury, présidé par Jean-François Leroy, a récompensé cette année 12 lauréats. Ce sont 14 expositions ouvertes au public qui ont lieu dans la vieille ville de Narbonne. Véritable lieu de rencontre et d’échange, le Festival Sportfolio devient le rendez-vous référence pour tous les amoureux de la photo de sport.

Sélectionnée parmi plus de 2500 projets, sa série « Boxe au Congo, une vie de combat » lui a valu la médaille d’or. Découvrez la magnifique série photo de William Dupuy ci-dessous.

William Dupuy - grainedephotographe.com (8)

Photo : William Dupuy

En 2015 William Dupuy décide de partir 1 mois au Congo sans contrat avec son Nikon D700, sa chambre Linhof Technika (qu’il utilise pour les portraits) et la volonté de comprendre. Lors d’un précédent projet sur le continent, il fut arrêté à une frontière par des enfants soldats. Quelle est leur histoire ? Comment est-il possible que ces jeunes hommes aient développé une telle haine, une telle violence ? Comment agir et que font les autorités ? Tourmenté par ces questions, c’est ainsi que William partit sur place, en plein Nord-Kivu.

William Dupuy - grainedephotographe.com (1)

Photo : William Dupuy

Dire que « la situation politique et sociale du Nord-Kivu est complexe » est un euphémisme. Sur les vestiges du génocide rwandais, sévissent dans la région depuis 20 ans, des guerres intestines opposant plus de 70 groupes armés. Ces contingents ethniques, qui comptent dans leurs rangs plus de 80% d’enfants-soldats, se forment et se déforment aussi vite que le nombre de morts s’accroît. Celui-ci s’élève aujourd’hui à 6 millions. La pauvreté extrême, les problèmes sanitaires, l’immobilisme de l’action locale et internationale, les intérêts commerciaux liés aux exploitations minières sont autant de facteurs qui participent à rendre pérenne cet enfer.

William Dupuy - grainedephotographe.com (9)

Photo : William Dupuy

Sur place William Dupuy rencontre le champion de boxe congolais Kibo Mango, ancien enfant soldat, qui tous les jours, s’efforce de convaincre par la boxe et les valeurs du sport les enfants des bidonvilles de ne pas faire la même erreur que lui, de ne pas s’enrôler dans les différentes fractions, celles qui appâtent en promettant monts et merveilles.
Par le sport, en s’entrainant avecKibo Mango chaque matin,  le photographe réussit à se lier d’amitié. Au bout de quelques jours, Kibo Mango et ses élèves acceptent de se faire photographier.

William Dupuy - grainedephotographe.com (2)

Photo : William Dupuy

Le sport, selon William, permet à ces enfants de s’évader, de rêver, de respecter des règles, d’évoluer dans un cadre, de canaliser leur énergie et d’acquérir une autre identité : celle porteuse d’espoir de « boxeur ». Ce projet n’aurait pu voir le jour sans Kibo Mango. Cette homme éborgné, qui a passé plus de 14 ans dans la forêt des fractions, qui a commis et souffert les pire ignominies, qui a tué de ses mains un ami sur le ring. Il faut être comme eux, comme ces enfants, et avoir vécu l’enfer, pour dire et transmettre comme Kibo le fait, insiste William.

William Dupuy - grainedephotographe.com (10)

Photo : William Dupuy

William Dupuy est un photo-reporter qui aime « raconter des histoires ». Il ne s’agit pas d’histoires fictives ou d’ happy-ending. Il n’y a dans ses histoires, ni gentils, ni méchants. Ses histoires sont authentiques. Les instants captés sur le vif ne sont pas des instants volés, ce sont des instants vécus. Cela signifie qu’il faut vivre le moment, lier de véritables relations et s’engager totalement. C’est ainsi que William considère la photographie. Pour lui, une photo réussie est une photo qui a demandé un effort physique, c’est une photo qui se mérite. Peut-être est-ce un peu pour ça que William emporte systématiquement avec lui, sa lourde chambre 4X5 Linhof.

William Dupuy - grainedephotographe.com (3)

Photo : William Dupuy

L’amour que porte William à l’Afrique est indéniable. « Nous avons tant de choses à apprendre de ce continent » nous confie-t-il. Tant de valeurs, de forces inexploités, d’énergies positives, de potentiels. Ce pan de la réalité africaine est trop peu connue en Occident. Nous ne sommes pas conscients ici de ce qui se passe là-bas, que ce soit dans le pire ou le meilleur ! assure-t-il. Cette culture de l’effort est peut-être d’ailleurs ce qui réunit William, l’Afrique et le sport. Si ce n’est pas forcément dans le ferment du pire que l’on trouve le meilleur, il faut bien avouer que parfois, cela sonne juste.

William Dupuy - grainedephotographe.com (4)

Photo : William Dupuy

William Dupuy - grainedephotographe.com (5)

Photo : William Dupuy

Suivez-nous sur > Rejoignez nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google+ Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Pinterest
William Dupuy - grainedephotographe.com (6)

Photo : William Dupuy

William Dupuy - grainedephotographe.com (7)

Photo : William Dupuy

 

Découvrez et suivez le photographe sur son compte Instagram Instagram William Dupuy
Willam fait partie de l’agence Picturetank

Pour connaître tous les cours photo animés par William Dupuy les cours photo

 

 

Découvrez tous les cours photo grainedephotographe.com