Francesco Aglieri Rinella est un photographe italien vivant en Ombrie, région centrale de l’Italie. Originaire de Sicile, il a exploré en large et en travers sa région d’origine qu’il chérit tant, et en a réalisé une série photo. Son projet photographique s’inspire de l’époque où l’île italienne aurait pu devenir le nouvel État américain en 1943. Il nous livre alors une vision utopique de « l’île aux trois pointes » comme si cet événement s’était réellement passé, le tout dans un univers vintage et ensoleillé.

© Francesco Aglieri Rinella

Le parcours de Francesco Aglieri Rinella vers la photographie

Après des années de prise de vue au Smartphone, Francesco Aglieri Rinella accomplit sa volonté de capturer des moments et des émotions par l’acquisition de son premier appareil photo numérique en 2017. Ses débuts dans la photographie furent basés sur des rencontres sur la route dans différentes parties de l’Italie et des shootings de modèles nus. Durant ces expériences épanouissantes, il s’est rendu compte que la photographie lui permettait de se sentir connecté d’une manière plus intime à ces personnes à travers son objectif, que durant la vie réelle. En 2020, sa perspective de la photographie changea et son parcours prit une tournure différente. Il décida de vendre tout son matériel numérique pour s’offrir un appareil photo argentique moyen format. C’est ainsi qu’il entama son voyage vers un autre type de photographie, plus lent et plus réfléchi.

© Francesco Aglieri Rinella

Photographie argentique et cinématographique

Le style photographique de Francesco est très reconnaissable : des lumières rougeoyantes, des tons chauds, des scènes cinématographiques, le tout sur pellicule avec une vibration rétro. Il définit sa photographie comme un « processus de ralentissement » pour mieux comprendre les situations, les lumières afin d’en capter toutes les vibrations. Il fige donc les moments ne pouvant pas être répétés, si ce n’est qu’en parcourant ses images. Le film, avec sa touche vintage et son aspect organique, lui offre une autre possibilité de vivre le moment ; parfois d’une façon différente, en ralentissant l’expérience. Durant son processus technique, il s’implique de la prise de vue jusqu’au développement et au scannage des négatifs ; lui octroyant un contrôle total de son art.

© Francesco Aglieri Rinella

« C’est très important pour moi, car cela me donne la possibilité de voyager dans le temps, de ressentir la nostalgie ou simplement les émotions. »

Francesco Aglieri Rinella

L’inspiration de Francesco au sein de sa terre natale

Originaire du nord de la Sicile, Francesco a voyagé dans la partie sud de la Sicile. Comme une sorte d’appel des racines, Francesco a effectué un road trip de 1000 km pour découvrir une autre facette de sa terre natale. À travers ces lieux d’exception et les personnes qu’il a rencontrées; ce voyage a profondément marqué son point de vue sur la vie et sa documentation.

Sicile Francesco Aglieri Rinella
© Francesco Aglieri Rinella

« Ce voyage m’a donné la possibilité de découvrir un autre type de Sicile, que j’ai beaucoup apprécié. Entre la campagne, les bords de mer lumineux et magnifiques, l’histoire et la tradition. »

Francesco Aglieri Rinella

La Sicile, terre de vestige et d’histoire antique

L’histoire de la Sicile est si vaste et ancienne que presque toutes les civilisations de la Méditerranée y ont laissé leurs empreintes. Ainsi, l’héritage culturel et historique de l’île attire des visiteurs du monde entier ; sans parler de ses plages paradisiaques et de sa gastronomie sans égale. Parmi ses cités anciennes, il y a la vallée des Temples à Agrigente, désignée comme la « divine vallée des Dieux » et construite par les Grecs en 430 avant J-C. À travers sa série photo « Sicily, the 51st State »; Francesco nous plonge ainsi dans un univers utopique inspiré par des événements historiques du temps où l’île italienne pouvait devenir le prochain État américain, vers 1943. Cette perspective moderne ouvre un champ de vision différent avec une perspective d’avenir totalement différente de la nôtre ; une « Sicile américaine », influencée par la célèbre esthétique de l’Oncle Sam.

Sicile Francesco Aglieri Rinella
© Francesco Aglieri Rinella

« Sicily, the 51st State »

Dans cette Sicile aux allures rétro, Francesco nous livre une vision imaginaire des paysages de l’île, au bord de ses plages aux eaux limpides, son architecture urbaine divine et ses photographies de rue. On peut donc y voir des vacanciers se prélassant sur la plage, des pêcheurs locaux et des promeneurs marchant le long de la côte méditerranéenne. Grâce à la surexposition de la pellicule; le photographe nous emporte alors dans une autre dimension culturelle de l’île aux teintes chaudes et pastels. Les photographies de Francesco sont désormais sur le marché des NFT; autrement dit des « jetons non-fongibles ». La photographie connaît un essor dans ce marché permettant de rendre la photographie 100 % unique, inchangeable et accessible grâce à une cryptomonnaie.

Sicile Francesco Aglieri Rinella
© Francesco Aglieri Rinella

Nous avons demandé à Francesco Aglieri Rinella de donner un conseil aux photographes amateurs souhaitant se lancer dans cette profession. Voici ses mots :

« Si vous êtes un rêveur comme moi, mais que vous voulez faire de vos projets ou de vos photos une réalité; je vous recommande de vivre ces expériences au maximum. La photographie est un outil, mais c’est aussi un mode de vie, pour expérimenter, évoluer et découvrir le monde. Continuez à travailler sur vos vues, en les amenant au niveau supérieur. »

Francesco Aglieri Rinella

Sicile Francesco Aglieri Rinella

Francesco Aglieri Rinella : Instagram Twitter


Le photographe Francesco Aglieri Rinella travaille actuellement sur un nouveau projet sur l’ouest des États-Unis. Il a ainsi tourné 50 bobines de film pour documenter son voyage en Californie « on the road ». Il sera bientôt disponible !

À LIRE AUSSI : 

  • Voir Naples et mourir, une série photo de Sam Gregg
  • Les clichés sensuels et ensoleillés d’Henrik Purienne
  • Un petit tour à la plage avec le photographe Tadao Cern
  • La « Dolce Via », la célèbre série du photographe Charles H. Traub !
  • Terra Incognita, Juliet Taylor photographie les corps alanguis sur la plage