A l’occasion de la troisième biennale des photographes du monde arabe contemporain, Karen Assayag expose à la galerie Graine de Photographe sa série « Aïn Diab ou la source des loups« .

Aïn Diab, qui signifie la source des loups, est un quartier populaire au sud-ouest de Casablanca ; célèbre, entre autres, pour sa plage.

La série photo de la photographe Karen Assayag, décrit l’évolution de la société marocaine, observée à travers le prisme religieux. Ce projet est un travail au long cours qu’elle a réalisé au cours des 3 dernières années.

Femme voilée observant son fils et son mari se baigner dans la mer.  Casablanca, août 2016.
©️ Karen Assayag

Née au Maroc, Karen a pu voir le pays changer, et ce, plus particulièrement ces cinq dernières années. Elle a choisi de photographier ce changement en observant un microcosme représentatif de la société marocaine d’une grande ville ; la plage de Aïn Diab à Casablanca.
En effet, cette plage qui concentre les différentes typologies de population a vu son visage muter au fil des dernières années. Dans les années 70, on y organisait des concours très prisés de Miss en bikini. Aujourd’hui, quasiment aucune femme ne se baigne en maillot de bain. Le territoire se modifie donc avec les mentalités. La place de la femme est de plus en plus réduite au profit de celle des hommes. 

Après leur match, ces footballers marocains font un bain de mer.  Casablanca, Maroc, mai 2016.
©️ Karen Assayag

« L’équipe de l’Académie Beach Soccer du Maroc s’entraîne rigoureusement tous les jours. (Sur cette photo) après [un] match, les joueurs en sueur se débarrassent de leur maillot pour se jeter à la mer en sous vêtements. Une liberté qu’aucune femme en bikini ne pourrait s’accorder sur cette plage… à moins d’être très courageuse ! »

Karen Assayag est une photographe professionnelle membre de l’équipe Graine de Photographe. Elle collabore principalement avec la presse en tant que portraitiste ou pour des reportages. Karen a par ailleurs participé à de nombreuses expositions, notamment pendant le Mois de la Photo. Elle collabore avec des entreprises et particuliers pour des recommandations décoratives avec des tirages fine art.
Sa dernière série sur la jeunesse marocaine a récemment donné lieu à un livre « Des jeunes, des cris » (éditions Le Fennec). Elle vient tout juste de se lancer dans un projet sur la flore de Casablanca intitulé « Urban jungle« .

Un grand-père et sa petite-fille se promènent le long du bord de mer Casablancais, avec complicité et tendresse.  Casablanca, Maroc, 18/03/2016.
©️ Karen Assayag

Dans le cadre de la troisième biennale des photographes du monde arabe contemporain organisé par l’Institut du Monde Arabe, Karen Assayag expose à la galerie Graine de Photographe sa série « Ain Diab ou la source des loups »

du 11 septembre au 18 novembre 2019

14 Quai de Béthune 75004 Paris

VERNISSAGE MERCREDI 11 SEPTEMBRE 18h00


Karen Assayag : Instagram

Plagistes empilant les chaises en plastique à la fin de la journée.  Casablanca, septembre 2016.
©️ Karen Assayag
Jeune femme en burqa, marchant seule sur le sable, à la plage. Casablanca, septembre 2016.
©️ Karen Assayag
plage d'Aïn Diab
©️ Karen Assayag