Inspirée des concepts artistiques de la Renaissance, la série 4:5 de Sergey Fett est une ode à la nature et au corps humain. S’y ajoute une touche surréaliste qui rend le travail du photographe ukrainien, assez singulier. Une satisfaction pour les passionnés de photo et de peinture, qui dans cette série, pourront y voir comme une fusion des deux pratiques.

Découvrez en plus sur la série surréaliste de Sergey Fett :

Portrait surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett

Sergey Fett est originaire d’Ukraine. Son nom « Fett » est en réalité un surnom rendant hommage à ses débuts dans la photo, initiés par son père. En effet, ce dernier portait une attention particulière à l’une de ses caméras dont le modèle se nommait FED-5.

Nature surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett

Au regard des clichés de Sergey, il est facile de comprendre que le photographe est particulièrement inspiré pour réaliser des compositions aussi originales. Ses multiples inspirations vont du cinéma à la littérature en passant par la musique et le théâtre, mais aussi de travaux réalisés par d’autres photographes. Toutefois, son inspiration première reste celle des grands maîtres de la Renaissance.

Ce qui m’inspire se remémore à moi souvent bien après mon travail, alors que j’avais oublié de quoi il s’agissait.

Sergey Fett
Portrait surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett

Le photographe nous confie avoir deux phases importantes dans la réalisation de ses photos. Dans un premier temps, la phase de production se centre sur la lumière et les couleurs. Puis vient ensuite le mappage de texture lors de la phase de post production.
Le mappage de texture est l’étape qui lui permet d’obtenir ce résultat si « dessiné » ; similaire à de la peinture à l’huile, que l’on peut observer. Cette technique permet en outre de donner du relief aux éléments en appliquant leurs surfaces ou leurs couleurs à un modèle 3D généré sur ordinateur.

Portrait surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett

Les clichés de Sergey Fett sont le fruit d’une émotion, d’une intuition. Plus précisément le reflet de ses pensées sur le monde qui l’entoure et la place qu’il y occupe. Ainsi il tente de transmettre sa propre vision de la beauté dans ses travaux.

 Le désir d’atteindre les profondeurs sous jacentes de la beauté, vit en moi. La photo est le moyen que j’utilise pour voir l’idéal dans l’ordinaire.

Sergey Fett

Atteindre une dimension profonde dans ses photos, voici donc le désir de cet artiste. Un désir qui s’accomplit lorsque les gens interprètent ses photos selon leurs propres point de vue, nous dit-il.

Je crois que nous sommes des individus qui pouvons voir en toutes choses ce qu’il y a déjà en nous. Alors je suis heureux quand les gens interprètent mes images à leur manière. Cela prouve que j’ai accompli ma tâche. J’ai réalisé une sorte de miroir dans lequel chacun peut se voir sans vraiment s’en rendre compte.  

Sergey Fett
Nature surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett

Aborder différentes réflexions sur ce qui nous entoure est une clé de réussite, dans la photo surréaliste, selon Sergey. Devenir un bon photographe exige de prendre du temps. Il fait ainsi ce constat qu’il nous partage et qui selon lui est un frein à la création :

Les gens passent beaucoup de temps à étudier les aspects techniques du sujet au lieu de se plonger dans l’aspect psychologique qui permet de révéler la personnalité différente de chacun. Restez vrais avec vous même !

Sergey Fett
Portrait surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett
Portrait surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett
Nature surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett
Portrait surréaliste Sergey Fett
© Sergey Fett

Sergey Fett – SiteInstagram