James Webb ? Ce photographe ne vous dit rien ? C’est un peu normal. James Webb n’est pas un photographe, mais un télescope spatial de 6,5m de diamètre avec des miroirs plaqués or. Ce projet international qui implique la NASA, l’ESA, l’ASC, et le STScI doit notamment permettre d’observer les premières galaxies, formées seulement quelques centaines de millions d’années après le Big Bang.

NASA James Webb Reveals Cosmic Cliffs, Glittering Landscape of Star Birth
La région NGC 3324 dans la nébuleuse de la Carène © NASA/ESA/CSA/STScI

Lundi 11 juillet 2022 le président des Etats Unis d’Amérique Joe Biden a ainsi dévoilé la toute première photographie réalisée par le télescope spatial. Une avancée technique et technologique historique ! C’est la NASA qui a ensuite présenté mardi 12 juillet la totalité des cinq premiers clichés réalisés par le plus grand télescope jamais envoyé dans l’espace.

NASA James Webb Delivers Deepest Infrared Image of Universe Yet
Le tout premier cliché du James-Webb, soit l’image infrarouge la plus nette et profonde de l’univers à ce jour © NASA/ESA/CSA/STScI

Conçu pour voir « loin », le James Webb a surpris en présentant des images plus belles que celles prises par Hubble qui est une référence en astronomie.

Le télescope fonctionne dans l’infrarouge, et observera donc « des couleurs n’étant pas dans le spectre visible » pour l’oeil, a détaillé M. Pontoppidan. Avant la publication, il sera ainsi nécessaire de « traduire les couleurs infrarouges en couleurs visibles, que les humains peuvent voir. »

science.lu
NASA James Webb Captures Dying Star’s Final ‘Performance’ in Fine Detail
La nébuleuse planétaire NGC3132, aussi appelée l’Anneau austral, vue par le JWST © NASA/ESA/CSA/STScI

NASA : Flickr

À LIRE AUSSI :