Dans sa série Veniceball, le photographe Maximilian Baier immortalise avec élégance et en noir et blanc les basketteurs de rue de Venice Beach.

C’est après avoir terminé ses études que Maximilian Baier a commencé à pratiquer la photographie en Allemagne, en Afrique du Sud, et à Los Angeles aux Etats-Unis. Maximilian est un talentueux photographe allemand vivant entre Hamburg et Berlin et spécialisé dans le portrait. Entre autres dans le domaine de la publicité et des portraits de célébrités. 

Au-delà des ses travaux de commande, il réalise également des projets personnels où l’humain a une place centrale. 

Découvrez les clichés de basketteurs de rues de Maximilan Baier :

Veniceball de Maximilian Baier
Veniceball ©️ Maximilian Baier

« (..) pour moi, la photographie a toujours été un moyen d’entrer en relation avec des personnes exceptionnelles dans des situations extraordinaires. C’est pourquoi j’ai commencé des projets avec des soldats Kurdes en Irak, des orphelins spirituels à Varanasi, des Thaiboxing-kids à Bangkok. Tout comme dans le projet dont vous parlez, des basketteurs de rue à Los Angeles… Avec mon appareil photo, j’avais un accès intime à toutes ces personnes dans ces situations. Je pouvais être accepté comme « faisant partie du groupe » sans vraiment perdre ma position de visiteur pour les documenter et les portraitiser. J’ai tellement appris sur moi-même. C’est pourquoi maintenant j‘ai une vue d’ensemble des systèmes culturels ou politiques dans chacun de ces projets. C’est pourquoi je continue à faire cela en plus de mon travail.« 

Maximilian Baier
Veniceball de Maximilian Baier
Veniceball ©Maximilian Baier

Avec son projet Veniceball, Maximilian Baier s’est lancé dans un exercice, qui n’est pas toujours aisé. Autrement dit Rendre artistique la photo de sport, le tout en noir et blanc. À travers des instants de vie en mouvement sur les terrains de Venice Beach, accompagné de magnifiques portraits sur fond noir, il met en avant un groupe de basketteurs de rue californiens. Un projet qui a donc donné naissance à un projet éponyme avec la marque Adidas
La gestion de la lumière et la composition sont en effet des aspects esthétiques révélateurs de l’ensemble de ses travaux qu’il prépare en amont de chacune de ses prises de vues. 

Veniceball de Maximilian Baier
Veniceball ©Maximilian Baier

« Dans le projet de Veniceball, je suis resté avec eux pendant un mois à Venice. Sur un terrain de basket-ball couvert je suis allé à chaque match qu’ils avaient. Ensuite, je décide individuellement de l’angle, de l’expression et de l’ensemble de lumière qui (à mon avis personnel) correspond le mieux à l’idée du projet. Par ailleurs je pense à la manière dont je veux représenter la personne avec laquelle je suis. C’est pourquoi, c’est toujours différent, selon mon sujet. Pour le projet Veniceball, j’ai utilisé deux flashs Profoto et deux fonds que j’ai emportés avec moi.« 

Maximilian Baier
Veniceball de Maximilian Baier
Veniceball ©Maximilian Baier
Veniceball de Maximilian Baier
Veniceball ©Maximilian Baier
Veniceball de Maximilian Baier
Veniceball ©Maximilian Baier