Chiara Mazzocchi est une artiste et chercheuse spirituelle italienne. Photographe, réalisatrice, performeuse, guérisseuse, inventeur de la technique « prano-fotografia ». L’artiste et chercheuse spirituelle commence la photographie dès le plus jeune âge. Déjà à treize ans, elle imprimait ses premières photos en argentique. Depuis, elle n’a cessé de se spécialiser dans l’image. Elle réalise principalement des autoportraits photographiques et vidéo, mis en scène de manière onirique et spirituelle. Entre transcendance et éveil, les images de Chiara apparaissent comme une auto-thérapie, basée sur la condition d’écouter «l’état de présence». Par la maîtrise des outils de retouche et des compositions fascinantes, Chiara nous accueille dans un univers poétique qui n’appartient qu’à elle.

autoportraits Chiara Mazzocchi
“Ikigai” Selfportrait, 2019 © Chiara Mazzocchi

Des autoportraits transcendants

À travers ses autoportraits, Chiara explore et célèbre l’énergie créatrice et émotionnelle, qui lui permet de rendre visible l’invisible

profonde écologie Chiara Mazzocchi
“Ecologia profonda” Selfportrait, 2019 © Chiara Mazzocchi

Je me concentre sur l’éveil de la conscience à travers la photographie, l’art vidéo, l’art de la performance. Quand je me capture avec mon appareil photo, je ne me vois pas, je me perçois comme un flux d’énergie… un canal, avec l’espace autour. Le sujet n’est pas moi mais la relation authentique avec l’espace et avec l’âme du monde. Ma recherche n’est pas la représentation mais c’est un « état de présence », dans lequel mon esprit cesse d’avoir du pouvoir.

Mon intention est de stimuler l’humanité à approcher l’éveil intérieur et l’exploration des énergies à travers les fréquences et les vibrations de la nature. C’est un chemin qui va au-delà de la technique photographique et au-delà de l’œil physique. Il ne peut être ni analysé ni identifié, car « l’état de présence » est un état qui ne peut être saisi avec l’esprit ou compris. J’essaie de donner forme à ce que la manipulation socio-culturelle (communément appelée « éducation ») a rendu méconnaissable : l’être humain.

Chiara Mazzocchi
“Gratitude”, Selfportrait, 2018 © Chiara Mazzocchi
“Gratitude”, Selfportrait, 2018 © Chiara Mazzocchi

Des mises en scène oniriques

Ces autoportraits s’inscrivent dans différentes mises en scène, chacune avec une ambiance, un message qui leur sont propres. Chiara y explore notamment les notions de sacré et de divin; de cosmique et de sens de la vie mais également des questions sociales plus concrètes. La nature est également un sujet récurrent dans l’univers artistique de Chiara. Ecologia Profonda mène par exemple à trouver le sacré dans la nature; le corps et l’esprit étant en parfaite harmonie avec elle. Avec Unione Erotica, c’est la relation entre le vivant et le mourant qu’explore la photographe.

vivant et mourant Chiara Mazzocchi
“Unione erotica” Selfportrait, 2020 © Chiara Mazzocchi

Les mourants et les vivants ne font qu’un dans l’autre… Le mourant représente l’inspiration, le potentiel. Avoir peur de mourir, c’est avoir peur du sacré. L’union du mourant et du vivant est une conjonction érotique, c’est-à-dire une énergie créatrice.

Chiara Mazzocchi
autoportraits Chiara Mazzocchi
“Espansione”, Selfportrait, 2019 © Chiara Mazzocchi
autoportraits chiara mazzocchi
“Heartbeat”, Selfportrait, 2017 © Chiara Mazzocchi

Je m’ouvre en accord et en résonance avec le ciel et la terre,

devenir un canal unique, un tube transparent de lumière en accord avec le ciel et la terre

pour réaliser le front commun de la victoire de la lumière sur les ténèbres, de la vérité et de la justice directe.

L’homme n’est libre que lorsqu’il peut vibrer en harmonie avec l’Esprit cosmique.

Chiara Mazzocchi
montage photo Chiara Mazzocchi
“Leggera come una pietra” Selfportrait, 2019 © Chiara Mazzocchi

Une introspection partagée

Les oeuvres conceptuelles de Chiara permettent une introspection tant à l’artiste qu’à celui qui regarde. Sa maîtrise de la mise en scène, de la composition et de la réalisation nous plonge dans son univers artistique si particulier. Reflétant des questions sociales impliquant l’individu, telles la conscience humaine, l’insécurité de l’existence, les luttes universelles contemporaines, chacun s’y voit également touché dans sa propre existence et conscience de soi. 

autoportraits Chiara Mazzocchi
« Lux Æterna, 2021 © Chiara Mazzocchi – Altin Mile
autoportraits Chiara Mazzocchi
“Anamorfosi” Selfportrait, 2017 © Chiara Mazzocchi
autoportraits Chiara Mazzocchi
“Matrimonio Mistico” Selfportrait, 2019 © Chiara Mazzocchi
autoportrait Chiara Mazzocchi
“Oasis of Light” Selfportrait, 2020 © Chiara Mazzocchi

Chiara Mazzocchi : SiteInstagramFacebookVimeo

À LIRE AUSSI :