Depuis le nord-ouest du Pacifique, où elle réside, Laura Zimmerman photographie les paysages qui l’entourent. Photographe portraitiste à la retraite, c’est lors de la pandémie qu’elle se lance dans la technique photographique de l’ICM (Intentional Mouvement Camera), nous offrant ainsi de sublimes images. Cette technique consiste à ralentir la vitesse d’obturation et à réaliser des mouvements volontaires avec l’appareil photo pendant que l’obturateur reste ouvert. Avec Lake Sammamish, nous entrons dans l’univers de Laura, mélange de couleurs vives, de paysages abstraits et de doux mouvements.

lake sammamish ICM
Serpentine Hills © Laura Zimmerman

La photographie s’est imposée à elle dès la naissance de ses enfants. Elle aime les photographier afin de conserver ces instants brefs de l’enfance, les changements constants de ces petits êtres. Ce sont ces instants fugaces, parfois presque imperceptibles, qu’elle recherche dans ses photos, que ce soit en tirant le portrait de ses sujets qu’en capturant les paysages qu’elle rencontre.

Je pense que ce qui m’inspire, ce sont ces moments éphémères que l’on ne peut pas saisir à nouveau, qui sont là puis disparaissent. Les couleurs du lever du soleil, les ombres mouvantes, un coin de brouillard, un sourire rapide, ce genre de choses.

Laura Zimmerman
paysage ICM lac laura zimmerman
Pot of Gold © Laura Zimmerman

Intentional Mouvement Camera

La première fois qu’elle observe l’ICM, celle-ci est appliquée à un bosquet d’arbres. Elle est alors immédiatement séduite par la douceur et la dimension impressionniste de l’image. En effet, cette technique permet d’adoucir les traits. Ainsi, toute dureté s’évanouit et laisse place à une réalité alternative paisible. Ses clichés sont pour elle source de paix et de sérénité. La combinaison de couleurs vives et de mouvements doux lui procurent des émotions l’aidant à se protéger des mauvaises actualités du monde extérieur.

Notre monde a été assez tumultueux ces derniers temps, et l’idée d’en créer une version plus douce me plaît beaucoup.

Laura Zimmerman
Lake Sammamish ICM project
Storm Front © Laura Zimmerman

Lake Sammamish ICM Project

La série Lake Sammamish ICM project a été imaginée et produite par Laura durant la pandémie. Alors confinée et privée de tout autre paysage que ce lac qui avoisine son jardin, elle le photographie chaque jour. Le résultat n’est jamais le même. En effet, le paysage change au gré des couleurs mais également des mouvements réalisés. Dans un premier temps à la recherche d’un résultat doux, rendant la réalité plus subtile, elle s’exerce par la suite à créer ses propres paysages grâce à des mouvements plus exagérés. Ainsi, elle dévoile aux yeux de tous ces paysages cachés.

Le fait que ces paysages secrets ne soient disponibles qu’à un certain moment me semble extraordinaire, car les conditions qui permettent de créer ce paysage caché – les couleurs uniques du lever du soleil, la position des nuages, le mouvement exact de la caméra – ne se reproduiront jamais plus.

Laura Zimmerman
mouvement camera Laura Zimmerman
Midgard © Laura Zimmerman

Après avoir photographié tant de fois ce lac, Laura pense à d’autres horizons, plus lointains. Elle adorerait par exemple aller explorer l’Islande, appareil photo en main. Elle y capturerait ces paysages impressionnants, avec l’ICM et ainsi continuer à façonner un monde entre songe et réalité.

intentional mouvement camera zimmerman
Rosy Fingers of Dawn © Laura Zimmerman

Saddle Butte

Bien que ses photos définissent de nouveaux horizons, elles peuvent parfois recréer en quelques sortes des lieux connus de la photographe. C’est par exemple le cas avec « Saddle Butte ». Cette photo reforme, comme resurgi du passé, la butte du même nom, surplombant la ville natale de l’artiste.

Là où j’ai grandi, dans le centre-nord du Montana, il y a une butte appelée Saddle Butte. Elle se trouve dans les plaines qui surplombent ma ville natale et a une forme très particulière. Le mouvement aléatoire de l’appareil photo dans « Saddle Butte » rappelle la forme de la butte. La couleur de l’eau était semblable à celle des champs de blé et le ciel ressemblait beaucoup à celui du Montana au lever du soleil. Il est très réconfortant de savoir qu’une vue de la maison de mon enfance est cachée dans mon jardin d’adulte. »

Laura Zimmerman
ICM Laura Zimerman
Saddle Butte © Laura Zimmerman
Terra Incognita © Laura Zimmerman
intentional mouvement camera
Messages from Heaven © Laura Zimmerman
Scribble clouds © Laura Zimmerman
intentional mouvement camera
Morning ribbons © Laura Zimmerman
photographe Laura Zimmerman
La photographe Laura Zimmerman

Laura Zimmerman : SiteInstagram

À LIRE AUSSI :